A mon ange gardien, à ceux qui croient lire les âmes.

 

         Il la sentit non loin, son âme se troubla; et tous les soirs, toujours, la grâce renaissait.

         Lui, enseveli par l'ombre massive de l'un des grands piliers, son étole violette reposant au côté.

Elle, la démarche féline, le regard humblement incliné vers le sol, ses longs cheveux dansant formant dans le soleil- une auréole.

         Et chaque soir, il la regardait prier, et se disait qu'elle était sainte.

Et chaque soir, elle s'amusait du regard humide que posait ce vieux fou sur elle; tout n'était- il pas feinte? Les yeux candidement fixés sur un Jésus en croix, elle rêvait; quel était le prénom du dernier ingénu qu'elle avait harponné? Serait- il un jaloux? Aimerait- il sa robe? Assortie à ses yeux. Un coût exorbitant. Mais le prix comptait peu, elle voulait cet amant; les dés étaient lancés, le jeu distribué, les règles en étaient simples: mépriser ou séduire.

         L'homme en blanc se leva et commença sa messe, tendit l'oreille, et cru entendre le murmure d'une âme d'enfant, un flot de promesses, un joyeux babillage qui montait vers son Dieu.

Elle joignit les mains et elle ferma les yeux, prit un air inspiré, tomba dans une immobilité des plus visiblement d'origine divine. Elle songeait. L'homme qu'elle était en train d'empoisonner agonisait certainement dans sa chambre d'hôpital, les veines gonflées par le cyanure qui s'y distillait lentement- un moyen sûr. Une bonne affaire était réglée, elle aurait sûrement la chance de trouver une coquette somme à la clé, quelques mots rajoutés à la hâte d'une écriture vive, en bas du testament. Seigneur, que la vie était amusante ! Elle sourit, en se remémorant ses folies de la nuit: éprouvantes.

         L'abbé sentit son coeur tressaillir en voyant le doux sourire qui naissait sur le visage habituellement fermé de la femme à genoux, et remercia le ciel des grâces de la prière.

À travers l'enchevêtrement de ses longs cils mi- clos, elle distingua une tache lumineuse, et imperceptiblement, se glissa de quelques centimètres sur son banc. Par-fait. Le rayon multicolore du vitrail tombait juste sur son visage, voilà qui devait être du meilleur effet. Elle fit glisser lentement son chapelet sur son poignet, et se mit à l'égrener de manière régulière. Un jeu, tout n'était qu'un jeu. Sa poitrine se souleva imperceptiblement de quelques centimètres et elle soupira d'un admirable émoi. Tiens, songea-t-elle, il pourrait être utile de verser quelques larmes. Une larme plaît toujours, rajouterait à la prière un charme de je ne sais quoi, comme une fragilité pudiquement voilée, une grâce qui viendrait soulager un instant l'aridité d'une vie qui semble monacale. Elle fixa donc sans ciller la lumière rouge du tabernacle, sentit ses yeux s'embuer, cligna: une grosse larme roula. Parfait. Son regard se fit suppliant, l'Innocence enjoignant le Maître d'exaucer une prière

         - et mon Dieu, quelle belle prière devait- ce être, pensait le prêtre. Elle pleure! Quel fardeau insoupçonné portent ses minces épaules? La lumière tombe du ciel sur son visage, fait briller l'or de ses cheveux- n'est-ce pas un signe tangible de la sainteté de cette créature du bon Dieu- cet ange, peut- être?

Et elle riait, intérieurement, de la bonne marche de sa comédie. Lui aussi, tombait dans le piège; l'innocence apparente payait toujours, la candeur, la fragilité, l'humilité. Ils se mettaient à son service, un genou à terre, et elle ne se dévoilait que bien plus tard, quand ils étaient à sa merci.

         Et le vieux prêtre lui aussi était étrangement ému de la ferveur si flagrante de l'âme d'enfant qu'il pouvait contempler.

 

Elle se leva lentement, fit un signe de croix sans quitter l'autel des yeux, et s'en vint, tranquille, apparemment apaisée et heureuse. Elle songeait au plaisir de sa soirée qui arrivait. Quel bijou allait elle encore se faire offrir? Un saphir, peut-être, rêva-t-elle. Tout dépendrait de ce qu'elle serait parvenue à enflammer le coeur du pénultième amant qui quitterait sa chambre, à lui arracher du plaisir  en échange d'une quelconque paie, comme la moindre des putains de bas-étage.

         La main tremblante, il lui tendit de l'eau bénite, et il pensa avoir effleuré la main d'une âme chérie de Dieu.

Sur le parvis de l'église, elle remonta sa jupe sur sa taille, découvrant ses genoux, dénoua ses cheveux, offrit sa jeune peau à l'ardeur du soleil, défit quelques boutons de son chemisier sur sa gorge, rougit ses lèvres. Elle envoya un baiser à deux jeunes hommes qui passaient, une oeillade rapide, et partit en riant. Le jeu continuait.

 

priest-confession2.jpg

Retour à l'accueil