On se délecte, on chuchote, on enfle, on ricane mais qu'importe. La rumeur nous tient entre ses ongles noirs.

On se sait invulnérable, c'est nous qui avons attaqués les premiers. Langue déliée, pupille brillante, oreille avide, on se régale, on commère, on commente, on s'extasie et on lynche. Qu'importe le lynché, ce n'est pas nous. Qu'importent les conséquences: on se sent puissant, fort.

Nous voilà porté par la magie du langage, porté par la musique des mots, les images qui nous viennent à l'esprit; on se sent comme la lionne qui tient négligemment, d'une griffe féline et acérée, une souris par le cou.

On se sent soldat qui épaule et soupire; là- bas le fusillé n'est guère plus qu'un jouet.

On se sent embusqué, chevauchant un vieux chêne, le poignard dans les dents, tressaillant à la vue de celui que l'on va dépouiller.

On se sent Dieu, enfin-Maître et Seigneur, unique dépositaire de tout destin humain.


Serons nous miséricordieux?
Encenserons- nous l'objet de nos dires, comblerons nous de louanges celui qui sera grâce à nous adulé?
Choisirons- nous de faire le bien gratuit, l'éloquence des anges sauvant le tout- petit?

Mais le sourire qui naît n'est que d'excitation; le gosier submergé par la liasse des mots qui viennent en cohortes ne produit que des râles qui semblent d'outre- tombe. Des histoires noires qui nous font saliver; dans un flot continu de mots trop grands pour nous, de mots piquants, de mots haineux, on peint l' hideux portait de l'un de nos semblables. Et les traits altérés d'excitation mauvaise, nous jouissons grassement de notre succulence.

L'homme s'arrête, reprend son souffle, soupire et halète, et voilà qu'enfle son chuchotement précipité à l'oreille des compagnons bouche- bées. Il bave un peu.
Là- haut, la colombe blessée découvre le sang qui commence à perler sur le duvet immaculé; la boue qui souille sa blancheur...

Légende noire, légende blanche, 
Rumeurs du soir, l'homme se penche
Pour saisir l'impensable et noyer son prochain
Sous le torrent sans fin
Des sombres médisances...

Retour à l'accueil